Témoignage d’Andrea López – Ancienne élève CAP promotion 2017


Je m’appelle Andrea Guadalupe López Midence, j’ai 22 ans et je travaille actuellement au sein de l’équipe de cuisine, en ligne froide, du restaurant « Quatre Saisons » à l’hôtel Clarion de Tegucigalpa.
J’ai démarré la formation CAP en 2017, je venais d’avoir 21 ans, avec le rêve de devenir Chef un jour, et j’ai terminé ma formation en août 2018.

J’ai commencé à l’hôtel en tant que stagiaire en juin 2018, et lors de ce stage, le chef a remarqué que j’étais vraiment motivée et à la fin j’ai reçu une proposition de travail. J’y ai réfléchi avec les conseils de la directrice du CCAA et de mes parents, car j’étais encore en 2ème année CAP, et nous étions d’accord avec le fait que j’étais prête pour me lancer dans la vie active et j’ai accepté. Une semaine après la fin de mon stage, je me suis intégrée à l’équipe en tant qu’employée, c’était parti pour être cuisinière au sein d’un des meilleurs restaurants de la capitale !

Mon travail au sein de la ligne froide consiste à préparer les plats commandés par les clients, et plus spécifiquement ceux de cuisine froide (les salades, les entrées et garnitures froides, la décoration des desserts etc.).

Mon travail est de servir et de satisfaire le client, et ce que j’aime c’est de pouvoir savoir qu’il est satisfait et me sentir satisfaite de la présentation et de la saveur de chaque plat. Dans mon travail, on apprend et on découvre de nouvelles choses chaque jour.

L’impact qu’a eu le CCAA dans ma vie est vraiment précieux, en particulier pour la démarche globale de la formation. Le renforcement des valeurs telles que la ponctualité, la responsabilité, la persévérance et la recherche de l’excellence est fondamental à cette phase de notre vie, surtout dans une société où il y a peu d’opportunités de travail et tant de jeunes en concurrence.

Le CCAA nous apporte les outils nécessaires pour répondre aux attentes des employeurs potentiels : c’est un centre de formation qui a un impact positif dans la vie des jeunes qui sortent de leur situation de jeune inactif et ont la possibilité de se développer sur les plans personnel et professionnel.

La méthodologie utilisée, avec l’utilisation de la technologie comme outil éducatif, est fonctionnelle et novatrice. Grâce à la technologie, même si nos professeurs sont en France, on ne sent pas la distance et ils nous transmettent leurs savoirs comme si nous étions ensemble dans la même salle de classe. Cela a rendu possible l’échange culturel ce qui est très enrichissant pour nous en tant qu’étudiants.

Ma principale aspiration pour l’avenir est de devenir un grand chef, et je suis consciente que je suis actuellement en bas de l’échelle. Je sais que cela demandera de l’effort, du dévouement et de la passion et aussi de ne jamais mettre de côté le désir d’apprendre.

Bien sûr, ce ne sera pas facile, comme chacun le sait, dans le monde de la grande cuisine, les chefs sont presque toujours des hommes, mais ce n’est pas impossible. Un apprentissage que j’ai retiré du CCAA a été précisément celui-ci : être une femme qui se bat pour ses idéaux, ne pas laisser quiconque me dire que je ne peux pas devenir ce que je rêve d’être. L’égalité instaurée dans le centre est essentielle pour qu’en outre de faire valoir le respect de nos droits et de nos rêves, nous puissions aussi l’appliquer et promouvoir cette égalité en considérant les autres de la même manière.

Maintenant je garde un lien proche avec le CCAA, je maintiens une bonne relation avec mes amis qui sont étudiants du centre et une communication constante avec notre directrice.
Mon message aux futurs étudiants CAP est : on n’arrive pas ses fins en restant dans sa zone de confort. Je vous motive à croire en vos rêves, mais surtout, croire en vous, et à oser aller plus loin. Soyons la nouvelle génération de chefs !

Mon message à tous ceux qui soutiennent le CCAA : un énorme MERCI, parce que sans votre soutien, tout cela ne serait pas possible. Je suis seulement une personne parmi tant d’autres qui ont été impactées d’une manière positive par la formation du CCAA, et je sais que comme moi, beaucoup de jeunes sont également reconnaissants sans commune mesure. J’espère que vous continuerez à soutenir le travail du centre, qui comme une graine, produit des grands fruits en nous.

Enfin, je souhaite remercier deux personnes très importantes dans mon parcours : merci au Chef François Laurent pour sa bienveillance envers nous, pour nous transmettre ses connaissances et partager du temps avec nous. Et éternels remerciements aussi à notre directrice Mathilde, la femme qui, aujourd’hui est une grande inspiration pour moi, merci pour croire en nous, nous donner l’opportunité et pour dédier votre vie à faire grandir nos vies.

Salut à tous

Ce n’est que le commencement !

Andrea

Aidons les jeunes à grandir en confiance et construire leur avenir.